Le choix d’un appareil auditif

Par Miriam Berthiaume

banner_qui_nous_sommesAprès avoir reçu un diagnostique de perte auditive et obtenu la recommandation de se procurer un appareil auditif, vous vous demanderez sûrement quel appareil auditif vous conviendra le mieux.

Il faut savoir que le choix d’un appareil auditif se fera en fonction de plusieurs critères. Notamment, votre degré et votre type de perte auditive, l’anatomie de votre oreille, l’esthétisme, votre style de vie et vos difficultés auditives spécifiques et, bien entendu, votre budget.

Le degré et le type de perte auditive sont des facteurs primordiaux, car c’est ce qui détermine le niveau d’amplification requis pour corriger votre acuité auditive. Votre audioprothésiste prendra donc soin de vous présenter des modèles dont le niveau de puissance sera adéquat pour vous en se basant notamment sur votre audiogramme.

Les formats les plus petits sont bien adaptés pour des pertes légères jusqu’à modérées, tandis que les modèles de plus grande taille sont mieux adaptés pour des pertes plus sévères.  Le principe est simple, les pièces électroniques permettant de générer plus de puissance sont physiquement plus grosses, c’est pourquoi l’appareil devra être un peu plus large afin d’avoir l’espace suffisant pour les contenir.

L’anatomie, c’est-à-dire la forme et la grosseur de votre conduit auditif devra être prise en compte.  C’est pourquoi votre audioprothésiste effectuera diverses mesures, comme la prise de l’empreinte de votre oreille, afin d’en déterminer la taille exacte. Cela lui permettra de faire fabriquer votre appareil sur mesure et de choisir le bon format. Effectivement, un conduit auditif particulièrement étroit ou courbé pourrait ne pas respecter l’espace minimal requis pour la fabrication de certains appareils de type intra-auriculaire (tout à l’intérieur de l’oreille).  Dans un tel cas, votre audioprothésiste pourrait, par exemple, vous suggérer l’utilisation d’un appareil de type contour d’oreille (derrière le pavillon de l’oreille).

N’ayez crainte, l’esthétisme sera pris en compte. De nos jours, la diversité de taille, de format et de couleur est très large. Votre audioprothésiste vous questionnera sur vos priorités et vos goûts et pourra vous présenter des modèles respectant ceux-ci.  Par exemple, la couleur de l’appareil pourra se confondre avec votre teinte de peau, la couleur de vos cheveux ou avec d’autres accessoires, tel la couleur de vos branches de lunettes.  L’appareil pourrait même être disposé très discrètement complètement à l’intérieur de votre conduit auditif.  Vous pouvez vous rendre dans la section produits de notre site web afin de visualiser l’apparence de quelques modèles.

Votre audioprothésiste vous posera plusieurs questions afin de mieux cerner les difficultés qui vous affectent le plus et de bien connaître vos habitudes de vie.  Êtes-vous une personne très active et fréquentant souvent des milieux bruyants ?  Devez-vous utiliser des appareils technologiques, tel des appareils Bluetooth ?  Avez-vous des difficultés plus marquées au téléphone ou à l’écoute de la télévision ? Êtes-vous un travailleur en milieu bruyant, un musicien ou un grand sportif ?  Avez-vous de la difficulté à détecter des sonneries ou des alarmes (téléphone, réveille-matin, etc) ?  Les réponses à ce genre de question aideront votre audioprothésiste à vous proposer des technologies bien adaptées à vos besoins spécifiques.  C’est pourquoi, il est recommandé de vous préparer à la rencontre en prenant soin de noter les détails vous incommodant le plus et les situations de communication dans lesquelles vous vivez de la gêne à entendre ou comprendre des conversations.

Question budget, il y a des modèles pour tous les moyens financiers.  Le coût d’un appareil auditif est déterminé en fonction du niveau de technologie du processeur (ordinateur interne) qui gérera les sons.  Contrairement à la croyance populaire, ce n’est donc pas la grosseur qui détermine le coût. On classifie généralement les appareils en 4 niveaux technologiques, soit de base, intermédiaire standard, intermédiaire avancé ou de haute gamme. Votre audioprothésiste vous présentera différentes options selon votre budget.  Il pourra également vous indiquer si vous êtes admissible à divers programmes d’aide tel le programme de la RAMQ, de la CSST, des anciens combattants ou vous diriger vers diverses fondations venant en aide aux malentendants.  La plupart des assureurs privés offrent une couverture pour l’achat d’appareil auditif.  Votre audioprothésiste pourra vous aider dans vos démarches auprès de votre assureur.

Bref, l’audioprothésiste est le professionnel qui pourra vous aider à mieux comprendre les différences et à faire un choix éclairé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *